Travailleuse ou travailleur victime d'une lésion professionnelle?
Participez à une recherche.

Les politiques publiques et leur mise en œuvre en matière de retour au travail après une lésion professionnelle chez les travailleurs précaires ou mobiles

Ce projet de recherche vise à étudier les forces et les faiblesses des politiques publiques québécoises en matière de réparation des lésions professionnelles et de protection des droits de la personne lorsque celles-ci sont appliquées dans le but de soutenir le retour au travail des victimes de lésions professionnelles qui se sont blessées alors qu’elles occupaient un emploi précaire ou atypique, ou lorsqu’elles travaillaient loin de leur domicile (par ex. travailleuses et travailleurs étrangers temporaires ou travaillant dans une autre province canadienne et vivant au Québec, ou qui se déplacent plus de deux heures par jour pour travailler).

Aimeriez-vous participer à une entrevue pour partager votre expérience du processus de réadaptation professionnelle et de retour au travail après votre lésion?

Nous sommes à la recherche de travailleuses et travailleurs intéressés à participer à une étude sur le retour au travail après une lésion professionnelle.

Nous souhaitons étudier le processus de réadaptation professionnelle et de retour au travail suite à une lésion professionnelle pour certaines catégories particulières de travailleurs et de travailleuses:

  • Les personnes qui gagnaient environ le salaire minimum au moment de subir une lésion professionnelle
  • Les travailleurs ou travailleuses autonomes qui essaient de retourner sur le marché du travail
  • Les personnes travaillant en vertu d'un contrat de travail temporaire ou à temps partiel au moment de subir leur lésion professionnelle
  • Les personnes qui travaillaient pour une agence de travail temporaire au moment de subir leur lésion professionnelle.
  • Les travailleurs qui doivent se déplacer pour plus de deux heures par jour pour aller travailler ou qui doivent séjourner ailleurs au Québec, ou à l'extérieur du Québec pour les fins de leur travail, de manière régulière (par exemple vivre à Montréal et travailler dans le nord de la province, dans une autre province ou dans un autre pays).

Les participants doivent avoir subi un accident du travail ou une maladie professionnelle alors qu'ils occupaient un emploi de cette catégorie, entre 2010 et aujourd’hui, au Québec ou encore à l’extérieur du Québec alors qu’ils étaient toujours résident de cette province. Veuillez noter que nous ne pourrons pas interviewer toutes les personnes qui nous contacterons puisque nous souhaitons assurer la plus grande diversité possible chez les participants et que nous ne pouvons faire qu’un nombre limité d’entrevues.

Si vous faites partie de l'une ou l'autre de ces catégories de personnes et que vous désirez participer à notre étude veuillez communiquer avec la coordonnatrice du projet de recherche à l'adresse qui suit et nous vous contacterons. Vous pouvez aussi laisser un message sur la boite vocale de Katherine Lippel, la chercheure principale. Votre message demeurera complètement confidentiel.

La professeure Katherine Lippel de la Faculté de droit, Section droit civil, de l'Université d'Ottawa est responsable de ce projet et le projet a reçu l'approbation du Bureau d'éthique et d'intégrité de la recherche de l'Université d'Ottawa.

Contactez nous

Par courriel : crc.sst.ohs@uottawa.ca
Par téléphone : laissez un message avec vos coordonnés au numéro de téléphone de Katherine Lippel au (613)562-5800 ext. 3261